Archives pour décembre, 2013

Avis de tempête !

0

Découvrez le document bilan sur Lacanau suite à vos nombreux retours sur notre questionnaire de satisfaction :

Tract_drapeaux_lacanau

 

Téléchargez le document

 

Les conseillers dégainent les chiffres

0

SO26.12.13Le dernier Conseil municipal de l’année a été largement consacré au débat et aux votes des budgets primitifs pour 2014. Des budgets qualifiés « de transition », vu les élections municipales en mars prochain.

Jean Dupin, adjoint aux finances, a annoncé que l’ensemble des budgets représente un total de 18 641 500 euros. Le budget principal s’élève à 14 195 000 euros, dont 10 520 000 euros en section de fonctionnement et 3 675 000 euros en investissement.

Les charges de personnel, sujet qui a souvent provoqué le débat, évoluent à la baisse, « sans porter atteinte à la qualité du service public » et représentent 5 030 000 euros. Concernant les taxes, il n’y aura pas d’évolution des taux communaux, qui, selon Jean Dupin, « n’auront augmenté que de 10,3 % en dix ans ».

Modes de calcul différents

Le remboursement du capital de la dette s’élève à 1 300 000 euros. Jean Dupin a déclaré que c’est un budget « maîtrisé mais ambitieux, après deux années d’importants investissements qui auront permis l’ouverture du collège, ainsi que la construction d’un gymnase et du pôle de l’Aiguillonne ».

Mais une fois de plus, opposition et municipalité ne sont pas d’accord sur une grande partie des chiffres annoncés, ni sur leur mode de calcul. Pour Laurent Peyrondet, du groupe Vivons Lacanau, les taxes ne cessent d’augmenter : la taxe foncière aurait grimpé de 56 % en dix ans, la taxe d’habitation de 63 %. Il estime que la dette par habitant « explose, pour atteindre 2 888 euros ».

Pour la municipalité, ce chiffre est de 1 182 euros. Une différence qui s’explique par rapport au mode de calcul, avec ou sans les résidents secondaires.

« Un budget d’austérité »

Laurent Peyrondet déplore aussi l’absence d’un plan pluriannuel d’investissement, document « qui aurait servi à mettre en cohérence les investissements de la municipalité ». Il pense également que « le montant alloué à l’entretien de la voirie est insignifiant ».

Du côté de l’opposition socialiste, Olivier Soria parle d’un « budget d’austérité » avec « un effondrement des investissements et la « non-compensation des départs en retraite ».

Il regrette que « le coût de la réforme scolaire ne soit pas budgétisé ». Et il conteste surtout les chiffres du budget de l’eau et l’affirmation que la facture d’eau d’une famille canaulaise n’aurait augmentée que de 24 % en dix ans. Car selon ses propres calculs, l’augmentation serait de 67 %. Dans cette guerre des chiffres, difficile pour les Canaulais de savoir qui se rapproche le plus de la réalité.

Source : Véronique Boscher

Sud Ouest du 26/12/13

 

Message de Laurent Peyrondet avant les fêtes de fin d’année

0


Message de Laurent Peyrondet avant les fêtes de… par VivonsLacanau

Haut de page